Comment l’USAID soutient les femmes entrepreneures

Translated:
7 minutes read time
Rita trains local women to become Community Health Promoters and provide door-to-door primary healthcare to rural community residents in Uganda.
Rita travaille avec l’association à but non lucratif Living Goods pour former des femmes à devenir promotrices de santé communautaire et à faire du porte-à-porte pour dispenser des soins de santé primaires aux habitants de communautés rurales de l’Ouganda

Comment l’USAID soutient les femmes entrepreneures

Les femmes sont indéniablement les moteurs clés de la croissance économique. Mais leur impact actuel sur l’économie mondial reste bien loin de son potentiel en raison des limites sociales et culturelles auxquelles elles se voient confrontées dans les pays en développement tout comme dans les pays développés.

Les femmes représentent la moitié du capital humain potentiel de n’importe quelle économie. Plus d’un demi-milliard de femmes dans le monde ont rejoint le marché du travail ces 30 dernières années ; par ailleurs, elles représentent 40 % de la main-d’œuvre agricole. Cependant, les femmes détiennent moins de biens, gagnent moins, sont propriétaires de seulement une fraction des entreprises dans le monde et se voient souvent refuser plus de débouchés que les hommes, et ce même à niveau d’études supérieur ou égal. En Afrique, seuls 10 % des entreprises appartiennent aux femmes. En Asie du Sud, ce taux n’atteint que 3 %. De surcroît, malgré le fait que les femmes représentent 40 % de la main-d’œuvre agricole, seuls 3 % à 20% d’entre elles sont propriétaires foncières.

À l’USAID, nous sommes convaincus que l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes ne font pas seulement partie du développement : elles en sont le cœur. Si nous voulons réduire la pauvreté de manière significative et construire des économies dynamiques, les femmes et les filles doivent avoir accès à l’éducation, aux soins de santé et à la technologie. Elles doivent pouvoir contrôler des ressources, des terres et des marchés. Enfin, elles doivent bénéficier des mêmes droits et chances que les hommes en tant que pourvoyeuses de revenus, consolidatrices de la paix et dirigeantes.

Afin de contribuer à la réalisation de ces objectifs, l’USAID travaille de concert avec des groupes de réflexion, des partenaires de mise en œuvre, des homologues locaux, des innovateurs, des pépinières et accélérateurs d’entreprises ainsi que le monde des affaires pour promouvoir l’amélioration des débouchés économiques pour les femmes partout dans le monde. Nous sommes fiers de soutenir une kyrielle de femmes entrepreneurs ainsi que des organisations soutenant le développement et l’épanouissement des femmes entrepreneures par des modèles de réussite scolaire, des programmes de formation et des possibilités d’emploi. L’une de ces organisations est VisionSpring.

VisionSpring est une entreprise sociale basée aux États-Unis dont la PDG est Ella Gudwin qui œuvre pour un accès abordable aux lunettes à travers le monde. En effet, une vision trouble entrave la capacité à travailler, à apprendre et à rester productif. Une paire de lunettes à verres correcteurs peut augmenter la productivité de 35 % et potentiellement augmenter le revenu de 20 %. Malgré la possibilité d’un impact sur les personnes à faible revenu, le marché n’a pas su répondre au besoin de ces consommateurs. VisionSpring comble cette lacune du marché en fournissant l’accès à des lunettes abordables aux personnes dont le revenu est inférieur à 4 dollars par jour. À ce jour, l’organisation a procuré des lunettes de vue à 3,9 millions de personnes à faible revenu, générant ainsi plus de 842 millions de dollars de revenu au niveau des ménages.

 

Sriti Rani Chandra,district de Tangail, Bangladesh

De plus, VisionSpring crée des débouchés économiques en habilitant les femmes au niveau local à devenir des Entrepreneurs Vision, des gérantes de microfranchises chargées de se déplacer d’un village à un autre afin d’organiser des évènements autour de la vue, d’effectuer des examens de la vue et de vendre des lunettes. « Je suis ravie lorsque je vois tout ce monde venu assister à l’évènement eye camp de VisionSpring, » déclare l’EntrepreneurVision Sriti Rani Chandra du district de Tangail au Bangladesh. « De plus, les gens disent que cet évènement est très pratique pour eux car ils peuvent facilement venir, faire contrôler leur vue gratuitement et prendre des lunettes. Ils sont toujours ravis d’avoir bénéficié des services du eye camp. »

VisionSpring compte parmi les nombreux partenaires de l’USAID qui soulignent le potentiel extrêmement prometteur des femmes pour la croissance économique et la prospérité. Par le biais de notre soutien, nous voulons ouvrir la voie aux femmes sur des débouchés économiques à travers le monde et contribuer à éliminer les obstacles auxquels elles sont aujourd’hui confrontées dans la création d’entreprises.

Nous célébrons le travail formidable réalisé par nos partenaires femmes entrepreneures, entre autres, lors du Sommet mondial de l’entrepreneuriat 2017 cette semaine à Hyderabad (Inde), dont le thème est « les femmes d’abord, la prospérité pour tous » et où l’accent est mis sur le soutien aux femmes entrepreneures et la stimulation de la croissance économique mondiale.

La huitième édition de ce sommet annuel vise à inspirer des initiatives innovantes, forger de nouvelles collaborations entre pays et accroître le nombre de débouchés économiques, particulièrement pour les femmes. Ivanka Trump, conseillère auprès du président des États-Unis, sera à la tête de la délégation américaine afin de promouvoir l’entrepreneuriat féminin au niveau mondial.

Ce sommet est un rassemblement annuel notable de nouveaux entrepreneurs, d’investisseurs et d’adeptes des affaires du monde entier. L’édition 2017 offre aux innovateurs, particulièrement aux femmes, un cadre propice dans lesquelles elles peuvent faire passer leurs idées au niveau supérieur. Sur ces deux journées et demie de réseautage, de mentorat et d’ateliers, ce sommet permet aux entrepreneurs de présenter leurs idées, de constituer des partenariats, d’obtenir des fonds, d’innover et d’identifier des clients cibles.

Dans les semaines précédant le sommet, nous avons mis en avant certaines des femmes entrepreneures les plus prometteuses parmi les partenaires de l’USAID afin de donner plus d’informations aux lecteurs sur le travail passionnant qu’elles effectuent actuellement et comment cela profite aux communautés locales et à l’économie. Nous nous réjouissons de participer au dialogue continu et à des actions plus larges pour renforcer le rôle des femmes en tant que moteurs de la croissance économique.

À propos de l’auteur : Courtney Calardo travaille au Centre pour l’innovation dans le développement (CDI) du Laboratoire global de développement à l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

Note de la rédaction : cet article est également paru dans la publication du département d’État des États-Unis sur Medium.

À propos du Sommet mondial de l’entrepreneuriat :

Cette semaine, à Hyderabad (Inde), les États-Unis et l’Inde organisent le Sommet mondial de l’entrepreneuriat. Lors de sa huitième édition, ce rassemblement annuel notable autour de l’entrepreneuriat accueille 1 500 entrepreneurs, investisseurs et autres leaders d’opinion venus de 150 pays. Cette année, pour la première fois, le sommet a lieu en Asie du Sud, ce qui reflète les avancées substantielles de l’Inde en matière d’entrepreneuriat ainsi que ses ambitions, son avenir et son émergence en tant que partenaire stratégique des États-Unis. Vous pouvez suivre cet évènement avec #GES2017 et @GES2017 sur Twitter et Facebook.

French translation of “How USAID is Supporting Women Entrepreneurs

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.