Visite du vice-président Mike Pence au siège de l’OTAN à Bruxelles

Translated:
4 minutes read time
Vice President Pence and NATO Secretary General Stoltenberg at a Joint Press Availability in Brussels.
Vice President Pence and NATO Secretary General Stoltenberg at a Joint Press Availability in Brussels.

Visite du vice-président Mike Pence au siège de l’OTAN à Bruxelles

Le vice-président Mike Pence a rencontré Jens Stoltenberg, Secrétaire général de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), le 19 février 2017 à Bruxelles.

Dans l’allocution à la presse qui a suivi la réunion, le vice-président a noté que « Les Etats-Unis sont un membre fier et fidèle de l’OTAN depuis sa création en 1949. Cette alliance joue un rôle crucial pour la paix et la prospérité dans l’Atlantique nord et, franchement, dans le monde entier.»

Le vice-président a souligné l’engagement des États-Unis envers l’OTAN et notre défense commune : « Nous nous consacrons au processus de renforcement de nos forces armées et de restauration de l’arsenal de la démocratie. Œuvrant avec les membres du Congrès, nous avons l’intention d’augmenter le financement de nos forces armées afin d’assurer la défense commune de la population américaine, mais aussi de satisfaire aux obligations envers les alliés auxquels nous sommes liés par des traités, y compris ce traité historique » a déclaré le vice-président.

Revenant sur le sommet du pays de Galles de 2014, à l’occasion duquel les 28 membres de l’alliance atlantique ont déclaré leur intention de d’aller vers un investissement dans la sécurité d’au moins 2 % de leur produit national brut qui devra être consacré à la défense dans les dix années à venir, le vice-président Pence a indiqué clairement que le président Trump et les Etats-Unis attendaient de leurs alliés qu’ils tiennent leur parole et augmentent leurs efforts dans le cadre de notre défense commune. Le vice-président a ajouté : « Les Etats-Unis feront la part qui leur revient. Mais la défense de l’Europe nécessite l’engagement de l’Europe autant que le notre.»

Notant que la montée en puissance d’adversaires, récents comme anciens, exige une réponse forte de l’OTAN, le vice-président Pence a souligné que « le monde a besoin de la force et du leadership de l’OTAN aujourd’hui plus que jamais.» Le vice-président a poursuivi en mettant l’accent sur plusieurs défis de sécurité partagés sur lesquels les Etats-Unis et l’OTAN doivent coopérer, comme la situation en Ukraine et la lutte contre le terrorisme, entre autres.

Le vice-président a réaffirmé que l’adaptation à des défis nouveaux et toujours changeants devait rester l’un des axes principaux de notre collaboration. Il a déclaré : « Nous travaillons sans répit avec nos Alliés de l’OTAN pour assurer la sécurité dans notre pays et dans les vôtres… Notre alliance doit intensifier ses efforts pour bloquer le financement du terrorisme et développer ses capacités de cyberdéfense. Nous devons être tout aussi dominants dans le monde numérique que nous le sommes dans le monde physique. Et les États-Unis sont déterminés à continuer de travailler avec leurs Alliés au sein de l’OTAN pour atteindre cet objectif, pour la sécurité de toutes les nations de notre alliance.»

Envisageant l’avenir avec optimisme, le vice-président a déclaré : « En adaptant les tactiques élaborées au siècle dernier aux opportunités et défis de ce nouveau siècle, l’OTAN sera mieux préparée à confronter et vaincre les nouveaux adversaires du 21e siècle.»

En conclusion, le vice-président Pence a indiqué : « Une OTAN forte signifie un monde plus sûr. Et les Etats-Unis se réjouissent de continuer de travailler avec leurs partenaires de l’OTAN pour parvenir justement à cela.»

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.